lundi 10 avril 2017

Chronique #102 : La Valse de Valeyri, Guðmundur Andri Thorsson

LA VALSE DE VALEYRI
(Titre original :VALEYRARVALSINN)
Note : 2/5

Auteur : Guðmundur Andri Thorsson.
Porte vers l’auteur : montez l'escalier.

Editeur : Gallimard.
Porte vers l’éditeur : suivez le couloir.

Photographe : Martin Moos.
Porte vers le photographe: toquez

Genre : tranche de vie.

Nombre de pages : 192.

Date de parution originale : 2011.

Date de parution en France : 2 mai 2016.

D’autres tomes ?

Non, il s'agit d'un one-shot !

Couverture :

La photo est plutôt jolie et attire l’œil. L'image est simple, mais assez représentative du récit (qui nous expose la vie de différents habitants du village).

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Je ne trouve pas cette quatrième de couverture particulièrement accrocheuse car elle nous explique simplement que le récit va osciller entre différents protagonistes et partager avec nous leurs histoires. Rien de bien extraordinaire en soi. Et, en toute honnêteté, je l'ai lu par correction et par curiosité car nous recevions l'auteur à la médiathèque. Ce n'est donc pas la quatrième de couverture qui m'a interpellée.


Mon avis sur l'histoire :

Clairement, je ne pense pas être réceptive aux œuvres de la littérature nordique ... Et pourtant, j'ai démarré ma lecture sans à priori ou mauvaise volonté. Mais je n'ai finalement pas accrochée.

Pour commencer, il y a beaucoup trop de personnages pour moi. J'aime l'idée d'entremêler les destins et d'évoquer les histoires de différents protagonistes, mais c'était trop difficile à suivre cette fois-ci. D'autant plus qu'ils sont nommés par leurs noms, prénoms ou surnoms à tour de rôle, ce qui, de mon point de vue, rend les choses assez compliquées à suivre (surtout que certains noms sont assez semblables, voire identiques...).

Ensuite, bien que je sache que c'est l'essence même de ce texte, je ne suis pas fan du procédé utilisé ici, c'est-à-dire de nous plonger et de nous extraire du récit à des moments qui ne sont ni des débuts, ni des fins (Et, c'est quelque chose qui m'avait déjà posé problème lors de ma lecture de "Carry On"). Toutefois, je dois bien admettre que cette incursion dans la vie des habitants du petit village est amenée de façon jolie et poétique, et c'est un point que j'ai apprécié.

Enfin, j'ai eu beaucoup de mal avec le style de l'auteur. Sa façon d'évoquer les choses est parfois trop abstraite pour moi. Et puis, les répétitions de phrases, morceaux de phrases, mots, ... ne m'ont pas vraiment touchée. Cette poésie n'est donc pas pour moi.

Néanmoins, ce n'est là que mon avis et j'ai pu constater que beaucoup de personnes avaient aimé ce livre ! Toutefois, ce n'est pas moi qui vais vous le conseiller.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire